DITS

« Les procédés d’intimidation doivent cesser. Nous affirmons la légitimité du droit de regard des citoyens et citoyennes sur les pratiques de l’administration, de la justice et de la police. Nous voulons que soient encouragés ceux et celles qui se montrent solidaires des personnes en situation de précarité, sans se soucier de savoir si elles sont ou non en situation régulière quant au séjour. Nous refusons que les populations visées par des politiques ou des pratiques xénophobes soient privées de soutien. C’est l’avenir du principe même de solidarité qui est en jeu. »

Manifeste signé par une centaine d’associations locales et nationales


Au moment où « les personnes précaires, pauvres, et les gens de peu sont stigmatisés, voire humiliés au nom de la lutte contre l’assistanat et du culte de la performance… (la pensée du père Wresinski) nous indique qu’il est illusoire de penser le vivre ensemble, une société des semblables, sans faire avec les personnes qui vivent ces situations de précarité, de grande pauvreté. »

Agnès Naton,

Le journal d’ATD Quart Monde (469), fev. 2017


« En 2012, une enquête du magazine Der Spiegel, a révélé que la baisse du chômage s’est accompagnée d’une augmentation anormale du nombre de précaires sous-payés, qui ne savent souvent pas comment ils s’en sortiront la semaine suivante. » [1]

Marco Politi

François au milieu des loups


« Nous entrons dans un hiver démocratique… Je crois que cet hiver débute seulement… »

Patrice Prat, député du Gard

La Provence,


Dans le Haut-Rhin, le conseil départemental propose d’attribuer le RSA à celles et ceux qui accepteront quelques heures de bénévolat… « Si la personne dit non, le RSA ne lui sera pas retiré… » En théorie donc pas de caractère coercitif… Mais dans la pratique il n’est pas sûr qu’une personne qui demande le RSA soit en capacité de négocier », ajoute le rapporteur de cette information. Bien vu !

La Croix, 7 mars 2017

[1] Marco Politi, citant Der Spiegel du 24.05.2012.